Le cahier d’appel numérique

En ce moment j’essaie d’être un peu écolo et de rogner sur l’utilisation de papier tout en optimisant mon fonctionnement de classe.

Voici une petite proposition pour économiser un cahier d’appel (oui c’est pas grand chose, mais c’est un début) et surtout ne plus avoir à sortir votre calculatrice pour calculer les pourcentages d’absents et autres calculs qui vous bouffent quelques minutes dans le mois.

Il s’agit tout simplement d’une feuille Numbers (l’Excel de Mac OSX) compatible Mac mais surtout iPad (version Mac à 17,99€ et version iPad à 8,99€).

Un élève est là, vous tapez sur la case sur la tablette, il est coché. Il est absent, vous laissez vide. Dans ma classe, un élève est chargé de faire l’appel tous les matins, super pour travailler la lecture d’un tableau à double-entrée. Les statistiques se font toutes seules (merci Véronique pour les formules !!!).

Attention, le cahier d’appel est une pièce juridique. Avant de vous lancer, informez-en votre hiérarchie. Il vous faudra également pouvoir l’imprimer en cas de besoin. Pour ma part j’en ai parlé à mon MAI, et a priori, cela ne poserait pas de problème.

Voici le fichier vierge : il est bien sûr modifiable en fonction de vos besoins, à vous de jouer !

19 Commentaires

Classé dans Applications (tablette, ordinateur), Astuces de classe

19 réponses à “Le cahier d’appel numérique

  1. Attention, je pense que l’objet cahier d’appel est obligatoire.
    D’ailleurs, les directeurs d’école ont l’obligation des les archiver sans limitation de durée, parce que ce sont des pièces pouvant servir de preuve auprès des tribunaux, même 20 ans après.
    C’est ce qu’on ‘avait expliqué dans ma formation de directeur :-)
    Donc, je ne suis pas certain qu’une simple impression sur feuille libre puisse suffire, mais je me trompe peut-être…

    • Pas forcément. C’est sujet à interprétation selon ta hiérarchie. C’est pour ça que je préconise d’en parler avant de l’utiliser. Il n’y pas de texte clair là dessus.

  2. Le BO N° 24 du 16 juin 2005 intitulé « tri et conservation des archives concernant l’Education Nationale » indique pour les registres d’appel une DUA (« durée d’utilité administrative ») de 10 ans pour les écoles, EPLE et CFA, avec comme justification suivante: « La DUA de 10 ans se justifie par
    d’éventuelles enquêtes de justice. »
    A l’issue de ces 10 ans, le sort final de ce document est « D », ce qui signifie « destruction ».

    Donc j’avais tort concernant la non-limitation de durée, par contre on demande clairement de conserver 10 ans un registre d’appel.
    Oh, de toutes manières, un de ces jours, le registre d’appel électronique officiel et obligatoire finira bien par nous être imposé…

  3. Ouep, j’avais vu ça mais, on peut très bien le conserver sous forme numérique pendant 10 aussi. Si c’est juste un affaire de conservation, je ne vois pas où est le problème.

    • Tu me connais, je suis moi aussi un membre de la famille des pédagogeeks :-)
      Cependant, je te donne un exemple de cas où ça peut poser un problème : imagine que tu changes de poste, d’école, que tu tombes malade pendant une durée assez longue (comme moi en ce moment). Imagine que ton remplaçant ou successeur n’y comprenne rien à l’informatique, soit perdu devant une clé USB (si si, ça existe) et dépassé par le concept même de Dropbox.
      Dans ce cas, une archive électronique « maison » risque fort d’être perdue.
      J’ai pris conscience de ce problème l’an dernier, suite à une remarque pertinente d’une collègue de mon école.
      Depuis, je fais bien attention à organiser mon boulot de directeur de manière bien claire et en revenant dans un certain nombre de situations (pas toutes bien sûr) au bon vieux papier, bien visible quand il est bien rangé, et finalement assez rassurant pour l’équipe.

      • Je comprends tout à fait la démarche. D’ailleurs dans ma classe il y a, à coté de l’ordinateur 2 affiches avec les consignes pour trouver n’importe quel document sur l’ordinateur (notamment le cahier journal) grâce à Alfred. Double cmd pour le nom de ce qui est recherché et hop ! Ce cahier d’appel, ne déroge pas à la règle, il est bien en évidence sur le bureau (de l’ordinateur) et ma collègue est au parfum pour savoir où trouver quoi (et pourtant je t’assure que l’informatique c’est pas son truc). En plus de ça, ce sont les élèves qui sont chargés de faire l’appel, ils savent tous où se trouve le cahier numérique et comment il fonctionne.

        J’assure pas mal mes arrières là non ? :-)

    • Céline Da Silva

      C’est ce que je me suis dit tout de suite mais depuis 10 ans les formats ont tellement changé (disquettes, cd, usb, sd, sans compter les .jpeg, .doc, .avi etc. Pourra-t-on encore lire les archives numériques dans 10 ans? Même si pour ma part je passerai bien au tout numérique pour une question de prix (papier+encre), de place et d’empoussiérage à l’école. Parce que pour ce qui est de l’écologie, mon avis est partagé: le papier est recyclé et les forêts gérées durablement. D’un autre côté, les encres papier sont polluantes ainsi que les matériaux utilisés dans la fabrication des PC, tablettes ou autres outils numériques…

      • Rassure toi, un document Excel d’il y a 10 est toujours parfaitement lisible et celui que tu crées aujourd’hui le sera aussi dans 10 ans quels que soient les nouveaux support qui apparitions (ou disparaîtront puisqu’on est à l’heure de la dématérialisation).

  4. Sophie

    Petite question: tu fais donc un décompte à la journée? Pas à la demi-journée?
    Comment fais-tu si un élève est présent le matin et absent l’apres-midi?

    • Ça arrive tellement rarement dans ma classe que, dans un souci de simplicité je préfère le noter à part et l’appliquer au résultat final une fois le calcul effectué en fin de mois. Mais si tu veux les comptabiliser en cochant, il suffit de rajouter une colonne à cocher et le calcul devrait fonctionner de la même façon.

  5. Bonjour,
    voici une petit classeur google qui vient en complément de ton article. Je l’utilise depuis le début de l’année et je le partage avec l’élève responsable de l’appel. Par contre je comptabilise les absents et les 1/2 journées. J’imprime le feuillet chaque fin de mois.
    Merci pour ton partage et la mise au point administrative :)
    Le classeur: https://docs.google.com/spreadsheet/ccc?key=0ApzuH3jZYuHhdGk5MWFWZ1EyUE1aU3pqbGczRjJkWmc
    Jean-Philippe

  6. Céline Da Silva

    Connaissez-vous l’app TeacherKit? Si vous mettez des notes à vos élèves, c’est très utile. Elle regroupe le registre d’appel, un trombinoscope, les évals et les mémos sur chaque élève (par ex des notes sur le comportement), très pratique le tout en un devant les parents. Malheureusement pour ma classe maternelle, pas très utile les notes, dommage, les graphiques sont très beaux et l’utilisation simple comme tout!

  7. Céline Da Silva

    Je découvre les tableurs et leur richesse. Je m’y suis mise grâce à l’évaluation simplifiée de Tilékol (notament numbers sur iphone). J’avoue, j’applique bêtement le mode d’emploi de Michel et je ne sais faire que ça avec numbers. Je voudrais utiliser mon iphone pour le registre d’appel, comme le tableau que tu proposes. Mais j’aurais souhaité cocher les absents (moins de cases à cocher= gain de temps) et créer une colonne pour les demi-journées (très utile en maternelle). Est-ce compliqué à modifier? Par ailleurs, est-il possible d’avoir un jour par tableau pour une plus grande lisibilité, les données se regroupant automatiquement sur la feuille de calcul? En fait, comme l’évaluation Tilékol sauf qu’on coche des cases pour les absents à la place des notes. A reporter sur PC régulièrement en cas de remplacement ou d’inspection. Si on a la possibilité d’afficher un seul jour, on pourrait imaginer que chaque élève -en maternelle- en arrivant coche son prénom sur l’ipad (que j’aurais un jour en classe) de la même manière qu’il accroche son étiquette au tableau des présents…

    • Tout ça est possible, il te faudra juste y passer un peu de temps et fouiller dans les formules.

      • DA silva céline

        Fouiller les formules… Effectivement! Plus de 250 et je n’en comprends pas les explications! J’ai contourné le problème en utilisant ton cahier journal à l’envers, en modifiant tes formules, comme ça pas besoin de trop chercher! J’ai même réussi à créer des formulaires, Youhou!
        Je n’ai pas encore essayé par demi journée et je n’arrive pas à changer l’en-tête des formulaires mais je ne désespère pas!
        Par contre, il n’est pas possible d’insérer des photos en tant que « valeur » pour qu’on les retrouve dans le formulaire, comme pour les prénoms? Cela aurait été pratique pour les maternelles qui ne reconnaissent pas encore leur prénom en début d’année par exemple.
        Serais-tu d’accords pour que je t’envoie par mail ma feuille de calcul et que tu la partages comme la tienne? On ne sais jamais, ça pourrait faire gagner du temps à quelqu’un… J’avoue y avoir passé beaucoup de temps alors que ce n’est qu’une ébauche!

  8. Bonjour !
    J’ai eu ce questionnement et, à partir du moment où à la fin de chaque moi, tu peux imprimer sur papier ton cahier d’appel électronique, ça ne pose pas de problème à mon IEN. Les Cahiers d’appel physiques sont obligatoires d’après lui, pour pouvoir les stocker. De plus, c’est la seule forme légale vis à vis de la justice.
    J’utilise l’application One-click, gratuite, fiable, légère, en version portable ou dédiée et imprimable. Les absences matin, après-midi ou toute la journée sont codifiées, les absences à l’ApE aussi, ainsi que les retards (ancienne loi )mais pratique avec certains parents). Bien sûr elle fonctionne comme une feuille de calcul Excel sauf que, n’importe qui peut l’utiliser immédiatement tant elle est intuitive ^^.
    J’utilisais déjà le livret One-Click (qui me sauve la vie à la fin de chaque trimestre) et depuis cette année, cette application que je ne peux que promouvoir.

  9. J’ai trouvé sur un site http://brassens.languidic.free.fr/spip.php?article464 qui propose un fichier excel d’appel que le format informatique était encouragé. Cet article site Eduscol ainsi :

    Eduscol incite d’ailleurs au support numérique, au chapitre « Contrôle des absences » : « Dans chaque école et chaque établissement, les absences des élèves sont mentionnées dans un registre d’appel. Tout personnel responsable d’une activité pendant le temps scolaire signale les élèves absents. Le dispositif d’enregistrement électronique est à privilégier dans le respect de la loi n° 78-17 modifiée du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés. » (sur http://eduscol.education.fr/cid4668…).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s