"Nos #paquebotendétresse s" par Alexandre Acou

paquebot-paul-gauguin
Je vous parle souvent d’Alex Acou pour ses travaux sur Twitter à l’école dont je m’inspire énormément. Il avait déjà rédigé un petit article pour le blog et c’est avec plaisir et fierté que je vous présente un nouvel article d’un de ceux que je considère comme les "patrons" du projet Twittclasse (l’autre étant JR Masson).
Voici donc un article par Alex Acou sur les paquebots en détresse !
 
Nos #paquebotendétresse s
Je m’invite pour la seconde fois sur le blog de François,  port auquel j’amarre quelques instants mon bateau pédagogique… La métaphore est belle et de rigueur puisqu’il s’agit ici de parler de paquebot… et de géographie en cycle 3 !
Ainsi m’inspirant du guide 15 séquences en géographie au CM2 (Retz 2008), bien fait quoique manquant parfois de rigueur sur les termes utilisés, j’ai proposé à ma classe, de cm2 donc,  une séquence "Se repérer sur Terre", en période 1.
Les deux premières séances permettent de découvrir le manque puis l’intérêt des coordonnées latitude et longitude (dans une activité de localisation de paquebots, points de couleurs à retrouver sur le planisphère). Ensuite, je propose aux élèves de publier ,via notre compte Twitter, des messages de #paquebotendétresse afin de "s’entraîner à utiliser cette manière plus précise de se repérer".
image
Côté textes officiels il s’agit de reprendre "l’étude du globe et de planisphères [avant de revoir]  les océans et continents, les grands traits du relief de la planète" (I.O. 2008) tandis que le Socle commun dans la Compétence 5 parle de "lire et pratiquer différents langages [dont celui des] cartes".
Les premiers "SOS" sont envoyés, comme la plupart de nos tweets, via mon smart-phone dont est responsable le "tweeteur du jour". Cela donne donc envie à tous de finir leurs messages à l’écrit sur leur cahier pour les publier ainsi ou en temps de salle Info du jeudi.
Je n’avais en fait pas prévu que ces messages trouvent réponse, mon objectif de faire comprendre l’intérêt pratique (car plus rapide et précis) des coordonnées et le moyen de l’évaluer semblaient atteint et trouvé.
Mais grâce à plusieurs autres classes utilisant Twitter, ce travail se transforme en véritable correspondance. Les élèves de @brossocm21 @ClasseSansSouci @CE1_CE2_gaujacq pour ne citer qu’eux,  renvoient ainsi des photos de petits papiers posés sur le globe ou bien de doigts pointant une zone précise.
image copie
Et c’est à ce moment, les tweets de mes élèves n’ayant pas été forcément vérifiés et évalués, que d’autres élèves font remarquer des erreurs ou des manques, forçant aussitôt le rédacteur à reprendre son travail en s’aidant de son cahier.
Les élèves dont les messages n’avaient pas trouvé réponse, relancent simplement leur SOS ou un nouveau. Évidemment ces classes ont à leur tour émis quelques SOS de #paquebotendétresse.
image copie 3
Pour finir, les 3 points forts de ce passage par publication numérique sont, pour les élèves :
- la confrontation à des pairs et la nécessité absolue d’avoir un message correct;
- la prise de conscience de l’intérêt de ce qu’on a appris, du comment se repérer sur la Terre;
- le plaisir de partager une connaissance et d’en jouer !
Alexandre Acou

3 Commentaires

Classé dans Twitter à l'école primaire

3 réponses à “"Nos #paquebotendétresse s" par Alexandre Acou

  1. Inviter les potes sur son blog, c’est la classe ! J’adore !

  2. Génial ! Merci pour le relais de vos expériences

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s