Et si j’éteignais mon ordinateur… #4

Voilà, cela fait maintenant 3 semaines que l’expérience est lancée et voici mes conclusions.

Pour remettre les choses dans leur contexte, je rappelle que la question que je me posais était de savoir s’il m’était possible de me passer de mon ordinateur pour toutes les tâches du quotidien, mais aussi pour des tâches plus spécifiques, généralement réservées à des machines ou des apps professionnelles.

Le quotidien : OUI !

Mail, surf, scan, réseaux sociaux, impression, photo, musique (création et écoute), vidéo, traitement de texte, prise de notes, retouche légère d’images, édition de devis et de factures, bref, pour les tâches de mon quotidien, l’iPad est imbattable. Une fois bien pris en main, il devient un puissant allié, bien plus souple, plus léger et plus rapide qu’un ordinateur, répondant au doigt et à l’œil (sans mauvais jeu de mots).

Avec des apps comme Dropbox ou Evernote, la question de la capacité de stockage ne se pose pas et on a tout à portée de main.

Le professionnel : on y est presque…

J’ai mis mon iPad à rude épreuve pendant 3 semaines. À tel point que sa batterie de chameau qui enterre nombre de tablettes concurrentes a eu besoin d’être rechargée tous les soirs.

Il m’a servi de TBI (couplé à une aTV), j’y ai créé de nombreuses cartes mentales et documents de classe. Il m’a permis de faire du montage vidéo de situations de classe (iMovie). Bien entendu j’ai blogué uniquement depuis ma tablette (avec l’app Poster).

Chose qui n’était pas nouvelle, je l’ai eu à portée de main quasiment en permanence en classe pour avoir accès à mes fiches et projeter tous les documents que j’avais besoin d’afficher.

Il s’en est fallu de peu pour que je bascule complètement dans l’ère du post PC. Malheureusement, l’iPad a encore quelques limites que j’évoquais dans un précédent billet.

Même si la création du matériel pédagogique se fait sans problème, l’organisation de mes séquences est un peu laborieuse sur Evernote iOS.

De même pour les screencasts impossibles à réaliser depuis l’iPad. Petite bizarrerie de Google+ iOS, il est impossible de participer à un Hangout en live depuis l’iPad (alors qu’on peut tout à fait participer à un Hangout privé).

Désapprendre pour mieux apprendre…

Je dois l’avouer, cette expérience a été passionnante, mais a demandé une grosse réflexion. En effet, à chaque fois que j’ai coincé, je me suis posé la question suivante : « Quel est le résultat que tu veux obtenir ? »

Partant de là, c’est tout un champ de possibilités qui s’ouvrait : quelle app ? Quel type de document final ? Quelle intégration dans les autres apps ? L’utilisation intensive de la tablette comme outil de travail principal, m’aura permis de mettre au clair mes objectifs et aura également mis en lumière des incohérences dans mes pratiques, car, une chose est sûre, pour travailler efficacement sur tablette il faut avoir les idées claires et aller à l’essentiel.

En tout cas, je regarde l’ordinateur (j’ai d’ailleurs revendu mon ordinateur portable pour un fixe beaucoup moins onéreux et plus approprié) et la tablette différemment. Je considère définitivement cette dernière comme ma machine principale. L’ordinateur, lui devient un périphérique de stockage et de sauvegarde physique de mes documents dans le Cloud, dédié à quelques tâches techniques. La tablette, elle, est intuitive et totalement intégrée dans mon quotidien.

L’art de l’essentiel

Pour conclure cette expérience, je crois que l’enseignement le plus important que j’ai tiré de tout cela, c’est qu’il y avait beaucoup de superflus dans ma façon d’organiser mon travail. L’utilisation de l’iPad comme machine principale oblige à avoir clairement en tête les objectifs des tâches entreprises afin de déterminer le support qui sera le plus pertinent. Comme disait l’autre : « Ce qui se pense bien… » et on en a un parfait exemple ici. Quand je ne savais pas où aller, je me ruais sur Simplemind pour mettre à plat mes idées et avoir une vue d’ensemble de la problématique. Généralement, un remaniement de mes méthodes s’en suivait, avec à la clé une façon de faire plus simple et plus rapide.

Bref, plein de nouveaux enseignements à appliquer à mon travail à l’avenir.

6 Commentaires

Classé dans Education, Tablette à l'école primaire

6 réponses à “Et si j’éteignais mon ordinateur… #4

  1. François, merci pour ton partage d’expérience.

  2. Bonjour
    Bravo pour ton blog que je découvre toujours avec autant de plaisir! Petite question:
    As-tu un ipad mini ou un « grand » ipad pour te libérer de la « grosse » machine?
    Amicalement
    B. Plault

  3. Merci cher François! Grâce à toi, je decouvre que je peux blogger depuis mon iPad! Génial :-)

  4. Cette expérience et tes réflexions me font me poser beaucoup de questions sur l’avenir de mon propre équipement…
    Merci beaucoup François !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s