Quand les experts débarquent dans ma classe…

Evernote Camera Roll 20130503 142841
Voici la carte mentale que les élèves et moi (dictée à l’adulte) avons réalisée pendant le débat. 

 

Les deux dernières semaines avant les vacances de mai ont été ponctuées par des visites de collègues dans ma classe. Enseignants dans des zones différentes, nous avions les vacances décalées. Ils venaient voir comment fonctionnaient mes élèves avec Twitter, les plans de travail et les tablettes.
Ce furent des moments très intéressants, pour eux (je l’espère) mais surtout pour moi. C’a été un moyen de prendre du recul sur mes pratiques. J’ai pu voir ce qui roulait, ce qui était au point, mais aussi des aspects que je négligeais. En outre, Stéphanie et Marc, m’ont amené subtilement à la question du tutorat.

 

Alors, oui, j’avais déjà songé à faire aider des élèves par leurs pairs, mais jusqu’ici je n’avais jamais trouvé la chose vraiment pertinente. Mais c’était surtout parce que je ne me posais pas les bonnes questions. J’ai donc décidé, à la manière (mais en vraiment très novice) de Stéphanie Fondecaba, de mettre mes élèves en situation de débat dans un atelier philo.

 

Voici un essai de retranscription de cet échange de classe :
J’ai donc lancé la question "Qu’est-ce qu’un tuteur ?"
Et magie, l’un de mes élèves a répondu : "C’est un bâton pour aider les plantes à bien pousser."
Que dire de plus ?
"Un tuteur, c’est donc un appui pour grandir, et apprendre. Mais qui pourrait être un tuteur (à part le maître) ?"
 Le mot est sorti tout seul : "R. il pourrait être tuteur, il est expert en calcul".
Ce mot "expert" venait du niveau de l’élève en question dans l’application AB maths. Il était niveau "expert" est devenu "c’est un expert". Nous sommes donc partis du postulat que les experts pouvaient être des repères, voire des appuis pour aider les autres à apprendre, à comprendre.

 

"Les experts, ils ont des trucs pour y arriver plus vite."
Le rôle de l’expert est donc de partager ses trucs ou astuces mais en aucun cas de faire à la place de l’élève qui demande de l’aide. J’ai ensuite soulevé la question de l’organisation de ce tutorat par les "experts". Des élèves ont proposé une refonte de l’usage de cartes d’aide que nous utilisions (et qui ne marchaient pas vraiment bien, il faut l’avouer).

 

Le principe soumis par les élèves :
- l’expert possède une carte qui indique son domaine d’expertise
- une affiche de classe répertoriant les experts et leurs domaines d’expertise doit être réalisée et affichée pour savoir à qui demander de l’aide.
- tous les élèves possèdent un carte "à l’aide" mentionnant leur nom. Ils peuvent la déposer sur le bureau d’un expert qui viendra aider quand il sera disponible.

 

Enfin, la dernière question fût : "Comment sait-on qu’on est expert ? Qui peut le dire ?"
"Celui qui veut être expert, il a qu’à passer une évaluation pour montrer qu’il est expert".
Tout à fait, il me reste donc à créer cet examen de passage.
Qui valide ? "C’est toi maître."
Je reformule : A qui le tuteur sera-t-il utile ?
"À nous tous. Alors c’est nous qui dirons si on veut qu’il soit tuteur."
D’accord, avec un droit de veto pour le maître, bien entendu.

 

Partant de ce débat, j’ai créé ce matériel que vous pouvez télécharger.
Vivement qu’on mette en pratique !

10 Commentaires

Classé dans Astuces de classe, Education

10 réponses à “Quand les experts débarquent dans ma classe…

  1. Bgarz

    Vivement un retour de pratique…

  2. Je trouve cet article très intéressant. Je m’interroge sur la " capacité des experts" à l’être vraiment …Moi j’ai des cp , ils ne savent pas toujours bien expliqué ? Voilà pourquoi mon questionnement.. Dans ce cas ce sont des plus grands cela doit bien mieux fonctionner. Je vous encourage: maître et élèves dans cette démarche. Vive les experts !!!

    • Alexxye

      Pour l’avoir vécu à plusieurs reprises, quand mes 15 000 reformulations ne suffisent plus, mes élèves se chargent de réxpliquer à leurs copains en détresse et ce qui est pour moi incompréhensible l’est pour eux.

  3. Nicolas P-EMALA-TUIC04

    Bravo pour l’initiative ! Je n’ai plus les références en tête, mais il me semble que la recherche souligne généralement que c’est le tuteur qui "profite" le plus de la situation de tutorat. As-tu également constaté ce phénomène ?

  4. Alexxye

    C’est super !
    En fait c’est nul d’être de la zone C, je ne peux pas venir en stage d’observation.

  5. Elsa

    Encore très motivant cet article…

  6. Super article! Je vais tenter de mettre ça au point dans ma classe!

  7. hollart

    Merci, quel logiciel as tu utilisé pour la carte mentale ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s