Un mois sans ordinateur : les conclusions !

Capture d’écran 2014-04-19 à 15.34.39

Bon alors, enfonçons les portes ouvertes. En un mois, il a fallu que je m’asseye devant mon ordinateur pour certaines tâches. Mais finalement assez peu et mes conclusions sont quelque peu différentes que lors de ma tentative de l’an passé. Je vous explique tout ça dans mes conclusions.

 

Ce qui coince encore

- Le screencast : impossible à ce jour de trouver une solution pour enregistrer ce qui se passe sur l’iPad avec l’iPad. Ça n’existe tout simplement pas.

- La création de documents complexes avec une mises page spécifique (PDT et fiches d’évaluation). J’ai craqué sur Pages iOS. Pour créer mes fiches évaluations, j’ai perdu beaucoup de temps sur la tablette. Par comparaison, sur l’ordinateur je n’ai mis que quelques minutes à mettre tout en forme. Je pense que cela bien du fait que je suis parti sur une mise en page créée sur ordinateur à la base. Et je vous avoue que vu le nombre de fichiers (une quinzaine d’évaluations par matière par période multipliées par 3 essais) je n’ai pas vraiment envie de tout recommencer. Il n’empêche que cela pointe une certaine lourdeur dans le processus de création.

Je pense que je vais donc durant l’été, retravailler le concept de mes PDT pour qu’ils s’adapte au format tablette.

- L’édition poussée de notes Evernote. Pour le création de notes complexes, pas évident de tout faire sur tablette. Surtout quand il est impossible de copier coller des pièces jointes entre les notes et modifier taille et couleur de police.

Des changements dans mes usages

Maintenant que je m’autorise l’accès sans limite à l’ordinateur, je remarque que j’ai acquis des réflexes assez intéressants.

Lorsque j’ai une tâche numérique à réaliser je vais naturellement me diriger vers la tablette. Ce n’est que si j’ai une sensation d’inconfort que je me dirige vers l’ordinateur. Du coup, même sans me contraindre j’utilise moins ce dernier.

Il y a d’ailleurs des tâches comme la réalisation de fichiers audio et texte pour les dictées qui se sont révélées largement plus productives et efficaces sur tablette que sur ordinateur. Idem pour des tableurs simples comme la préparation de commande de matériel pour la rentrée : un vrai régal de faire ça à la volée.

La disparition du "bureau"

Avec sa mobilité poussée à l’extrême, j’ai pris l’habitude de travailler un peu n’importe où (beaucoup au fond de mon canapé : j’adooooore) chez moi ou en extérieur. Un petit partage de connexion avec un smartphone et hop, accès à internet où qu’on se trouve.

L’ordinateur comme serveur de stockage et de sauvegarde local

Pendant ce mois, même si je ne l’ai utilisé qu’en dernier recours, l’ordinateur n’est pas resté  éteint pour autant. Il servait surtout de volume de sauvegarde physique. Tous mes documents iCloud, Google drive, Evernote étaient sauvegardés automatiquement sur l’ordinateur sans pour autant avoir à faire une quelconque manip.

Il sert aussi également de serveur multimédia pour les vidéos que je stocke en local (et que je streame avec un Chromecast, mais ça on en reparlera).

Pour conclure…
Ce n’est donc pas encore cette année que je vais revendre mon ordinateur car il présente encore des fonctions très importantes pour mon travail et ma vie numériques. Néanmoins le nombre de ces fonctions se réduit au fil du temps, ou du moins ma manière d’appréhender ces fonctions évolue. Je remarque que les tâches qui coincent sont celles qui fonctionnent avec un matériel numérique (plan de travail, fiches d’évaluation) créé sur un ordinateur. Je pense donc que l’outil utilisé au départ a une réelle incidence sur la capacité qu’on a à le modifier et à l’utiliser avec un matériel différent. En effet, lorsque je démarre une nouvelle tâche avec la tablette, souvent, c’est sur l’appareil mobile qu’elle reste la plus efficace.

Alors ? On retente l’expérience dans un an ?

P.S Aujourd’hui, dernier jour de l’expérience, j’ai vendu ma tablette ! Les 32Go se sont révélés un peu limite. Je passe donc à 64Go et j’en profite pour prendre la version 4G, mais ça, c’est une autre histoire.

 

 

3 Commentaires

Classé dans Tablette à l'école primaire

3 réponses à “Un mois sans ordinateur : les conclusions !

  1. Très intéressant ce compte rendu.
    De mon côté, dans ce passage de l’ordinateur à la tablette, j’ai abandonné mon iPad pour une tablette Android. Je trouve qu’elle m’offre une plus grande liberté de gestion des fichiers et qu’une partie de mes habitudes sur ordinateur sont plus facilement transposables.

    • Bonsoir Christophe et merci pour ce message. Effectivement le choix d’une tablette Android et devenu plus que légitime avec l’avancée qu’à fait ce système ces dernière année. C’est devenu vraiment un bel OS. Pour ma part ce qui me retient sur iOS ce sont les suites iLife et iWork qui n’ont pour le moment, pas d’équivalent chez le petit robot. J’utilise néanmoins de plus en plus les services Google sur iOS qui sont d’une grande qualité.

      • C’est vrai que sur iPad j’appréciais particulièrement iWork (sur mon mac aussi d’ailleurs), mais je me heurtais au problème de compatibilité quand je partageais des fichiers avec des gens. Je n’ai rien retrouvé d’aussi beau et pratique sur android. Étant prof de math, j’ai aussi le problème de l’intégration rapide de formules sur Pages. D’ailleurs c’est le problème que je rencontre sur toute tablette.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s