Le bruit…

Par défaut
Avec les pratiques de classe que j’ai mises en place ces dernières années, j’ai dû faire un point sur un élément qui peut paraitre, à tort, sans intérêt : le bruit.

Je dis « paraitre », car c’est une composante du métier sur laquelle on ne peut éviter de se questionner. Pour beaucoup de gens, le « bruit » dans une classe est synonyme d’inattention de la part des élèves et de manque d’autorité de l’enseignant.

À mes débuts, j’avais moi aussi cette impression. Je me disais que si le silence ne régnait pas dans ma classe, c’est que les élèves n’étaient pas en train de travailler. Pire je pensais que je ne me faisais pas respecter de mes élèves.

Effectivement si on fait du frontal et qu’on veut faire passer une notion, l’attention de l’ensemble de la classe est nécessaire et le silence indispensable. Mais l’enseignement magistral ayant montré ses limites, on peut également remettre en question ce mythe du silence total et cette envie d’entendre voler les mouches dans la classe.Depuis que ma classe est organisée en pôles, avec des tâches par ateliers ainsi que les plans de travail, il y règne un léger bruit de fond quasi perpétuel.Paradoxalement, mes élèves n’ont jamais autant bossé. Certains enfants vont même jusqu’à préférer rester en classe plutôt que de sortir en récréation. J’ai ainsi tous les jours entre 5 et 8 élèves (pas toujours les mêmes) qui planchent sur des exposés, ou sur des exercices en vue d’une évaluation.

Je pense qu’il faut faire le parallèle avec les adultes. Serions-nous capables d’effectuer un travail de recherche en équipe dans faire de bruit ? Ce travail serait-il productif ?
Je pense fermement que le bruit dans une classe, non seulement, n’est pas une nuisance, mais est indispensable à un travail productif. La classe étant un espace dans lequel on expérimente, on cherche, on apprend, les déplacements et les échanges verbaux ne peuvent y être prohibés.
Bien entendu, je suis loin d’être permissif, et je reste toujours attentif aux tâches effectuées par les élèves. Il y aura toujours des petits malins qui tenteront de profiter de la confiance qu’on leur accorde, mais c’est dans la nature humaine. À nous enseignant d’essayer de donner à ceux-là l’envie et le gout de la recherche.

2 réflexions sur “Le bruit…

  1. Tout à fait d’accord! Si on veut que les enfants collaborent, construisent ensemble, ça fait du bruit inévitablement ! Maintenant, quand j’en vois qui discutent sans rien faire, je leur demande s’ils veulent une tasse de thé (pas une bière, non, un peu jeunes…) Ils ont généralement un petit sourire en coin mais ils comprennent bien!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s