Un assistant nommé Alfred…

Par défaut

Mais qui donc est cet Alfred ? Le célèbre majordome de Bruce Wayne ? En quelque sorte… Alfred est, avec DropBox, mon meilleur ami en ce qui concerne le boulot. En voici une petite présentation.

Alfred est un logiciel pour Mac OSX. Il fait partie de la famille des « lanceurs ». Pour faire simple, il vous permettra de lancer des processus sur votre machine grâce à des raccourcis clavier que vous aurez définis au préalable.

C’est très pratique, mais ce n’est pas la fonctionnalité d’Alfred qui me soulage le plus dans mon travail. En effet, en bon majordome, Alfred ira vous chercher ce que vous souhaitez (si tant est que vous le lui demandiez correctement).

On appelle Alfred grâce à un raccourci clavier défini par l’utilisateur (chez moi, c’est Cmd+Cmd). Apparait ensuite une barre de recherche. Il ne vous reste plus qu’à taper le nom, ou une partie du nom du fichier/dossier/programme que vous cherchez et hop !

Concrètement, Alfred permet de gagner énormément de temps en évitant de devoir fouiller toute une arborescence pour retrouver un fichier. Quand, comme moi, vous avez des centaines de fichiers de classe (certes bien rangés mais quand même…), le gain de temps est considérable.

Mon système de classement est le suivant. Je crée un dossier pour chaque séquence avec un nom qui correspond au champ disciplinaire et un numéro (exemple : GRAM01 pour la séquence sur le sujet et le verbe).

Je reporte ce codage dans mes programmations périodiques, puis dans mon cahier journal. Quand j’arrive à l’école le matin, je lance Alfred, lui demande me retrouver le dossier correspondant au code et hop : deux secondes, montre en main pour aller chercher les documents dont j’ai besoin.

Autre possibilité : en rajoutant « gg » (par exemple) devant le mot recherché dans la barre, Alfred ira chercher ce mot clé dans Google et non pas dans votre ordinateur.

L’application se révèle également très intéressante dans la recherche par mot clé. Par exemple, si je cherche le courrier type pour demander aux parents de fournir leurs affaires de piscine aux enfants, je tape mot et piscine… Tout simplement.

Au final, on pourrait se dire qu’Alfred ne fait pas plus que la fonction « rechercher » dans Windows ou « Spotlight » sur Mac, mais je vous invite à faire l’essai, juste pour comparer, car en terme d’ergonomie, l’ami Alfred est imbattable.

Cette app, combinée à la fonction Launchpad introduite dans OSX Lion, fait même douter de la pertinence du Dock sur Mac.

Petite précision, Alfred est gratuit. Il existe un « Power Pack » qui permet d’ajouter des fonctionnalités pour une quinzaine d’euros, mais la version gratuite est déjà très complète. J’ai quand même pris cette option qui permet d’effectuer d’autres actions, comme vider la corbeille, activer ou désactiver Wifi et Bluetooth, mais aussi d’autres opérations bien plus complexes.

Le site de l’éditeur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s