Sauvegarder efficacement ses données quand on est enseignant « tout numérique »

Par défaut


Vous travailler sous OSX, vous êtes enseignant « tout numérique » : cet article est pour vous.

On pense souvent à tort que le moment de faire des sauvegardes c’est quand l’ordinateur commence à montrer des signes de fatigues. Grosse erreur. Les sauvegardes c’est tout le temps.
Sachez que les pièces de votre machine, quelle qu’en soit la marque peuvent lâcher à tout moment. Défaut de fabrication, surtension, choc (même petit)… Un simple concours de circonstances et vos données sont perdues. Beaucoup de gens pensent également que parce qu’ils ont un Mac ils risquent moins de pannes. Une panne, ça peut arriver à n’importe quelle machine, n’importe quand. Et accessoirement ça se vole, ça tombe, ça apprécie moyennement les boissons qu’on peut renverser dessus…

Je vais vous proposer un dispositif peu contraignant et 100% efficace pour que vos données importantes soient en totale sécurité.

Tout d’abord, l’indispensable (et on ne peut plus simple) Time Machine. C’est un programme installé sur tous les Mac. Il suffit d’y brancher un disque externe (ou une Time Capsule) et les sauvegardes se feront toutes seules et toutes les heures sans que vous ayez quoi que ce soit à gérer. Vous pourrez ainsi remonter dans le temps récupérer un fichier que vous avez, par accident, supprimé.

Time Machine est fantastique pour récupérer des données disparues. Il permet également de récupérer l’ensemble du volume le jour ou vous décidez de changer de machine ou en cas de remplacement du DD. Mais il existe une solution plus pratique.

Je recommande, en plus de la sauvegarde Time Machine de faire régulièrement (je le fais une fois par semaine) un « clone » de votre disque sur un second disque externe. Pour cela vous pourrez utiliser Carbon Copy Cloner (qui est malheureusement devenu payant) ou SuperDuper. Avec ces programmes vous aurez une copie à l’identique de votre disque dur. Très pratique en cas de panne, ou pour récupérer « manuellement » des fichiers perdus.

Enfin, ultime précaution, la sauvegarde déportée. Eh oui, c’est bien beau tout ça, mais si je suis cambriolé ou si mon appart brûle ? (ça n’arrive pas qu’aux autres). Le top du top reste le NAS chez la famille ou un ami, mais c’est une solution très onéreuse et qui demande quand même quelques connaissances pour la mise en place. Personnellement, j’ai tout mon travail stocké sur DropBox. S’il m’arrivait de perdre mon ordinateur et mes disques de sauvegardes, il suffirait de réinstaller DropBox sur n’importe quelle machine pour récupérer mes données de travail (dans ce cas de figure, je perds toutes mes photos et mon contenu perso mais mes années de boulot sont intactes).

Voilà, avec une installation comme celle-ci, peu contraignante, aucun risque de perdre votre boulot.

Pour résumer :

– Règle n°1 : faites des sauvegardes

– Règle n°2 : faites des sauvegardes

– Règle n°3 : en cas de doute, se référer aux règles n°1 et n°2

4 réflexions sur “Sauvegarder efficacement ses données quand on est enseignant « tout numérique »

  1. Je vois que nous utilisons exactement la même technique : Time machine, Carbon Copy Cloner et Dropbox.

    A noter qu’il existe aussi CrashPlan (http://www.crashplan.com/) qui a une option gratuite intéressante : elle consiste à placer chez un copain un disque dur qui enregistrera automatiquement une sauvegarde encryptée (donc inaccessible) de nos données.
    Bien pratique en cas de vol et d’incendie, et bien plus rapide que dropbox pour tout remettre en place en cas de problème. Je pense qu’on peut aussi commencer par remplir le disque « à la maison » avant de le placer chez le copain, pour éviter les transferts qui n’en finissent pas. Je ne l’ai pas encore mis en place moi-même, pas, il est vrai que la paranoia est de mise lorsqu’on a toute sa vie dans un disque dur…
    Dernière chose : je vous conseille d’acheter (une cinquantaine d’euros) un dock à disque dur (comme ceux qui sont sur ta capture d’écran de CCCloner), ce qui permet de passer rapidement d’un disque à l’autre pour les sauvegardes et qui fait faire des économies, parce qu’il suffit de se procurer des disques « nus » qui vont s’enclencher dans le dock.
    Cela m’a permis également de récupérer des disques durs qui étaient encore bons mais dont l’alimentation du boitier était morte.

    Excellent, ton article, comme d’habitude !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s