Twitter et les autres font leur rentrée…

Par défaut

Oui, je dis Twitter et autres, car, de plus en plus, l’outil de réseau social se lie à d’autres applications dans le fonctionnement de ma classe.

N’ayant commencé l’aventure twittclasse qu’en cours d’année, l’an passé, ce fut donc ma première rentrée avec Twitter. Voici mes impressions sur ce qu s’est passé pendant cette période.

Un moteur puissant :

Rien à voir avec une voiture hein. Cette période j’ai pu observer à quel point Twitter donne envie aux élèves de produire du contenu, et du contenu de qualité.

Concrètement, au départ, ils n’y voyaient pas un grand intérêt, a par celui de manipuler l’iPad. J’avais simplement expliqué aux enfants qu’on pouvait publier nos productions sur internet. Je n’avais pas non plus fait de grandes explications sur le fonctionnement d’une Time Line. Tout s’est fait petit à petit. J’ai pris l’initiative de nous abonner à des comptes qui me semblaient intéressants et qui donneraient envie aux élèves d’interagir (comme @classe_Acou par exemple).

Bingo !

La lecture de la Time Line est réclamée régulièrement. « Ils ont écrit des choses les autres classes ? », « On a des messages ? ».

Une des classes que nous suivions est partie en classe de mer et publiait régulièrement des photos. Les élèves étaient très curieux.

L’outil intéresse. Des élèves qui ne produisent pas d’habitude se lancent. Ils aiment écrire. Ils comprennent le plaisir qu’on peut trouver dans une correspondance. Enfin, ils s’entraident pour la conception des messages.

Support de travail communautaire

Twitter a été également le support de travail le plus simple et le plus fédérateur de la période. Un exemple simple est celui de la construction d’une phrase. En début d’année au CE1, on étudie la notion de phrase (majuscule, point, sens). La lecture de la Time Line se prête tout à fait au travail sur cette notion. « Combien y a-t-il de phrases ? », « Sont elles correctes ? ». Grâce à une activité de @classe_masson, j’ai même eu des réactions surprenantes. Les élèves de cette classe produisent des écrits du type « j’aime…, je n’aime pas ». J’ai demandé à mes élèves qu’elle était, selon eux la consigne donnée par JR Masson.

L’un de mes élèves m’a dit : « Ils doivent écrire une phrase affirmative puis une phrase négative ». Cet élève avait remis dans le contexte d’une production décrit la notion de grammaire que nous avions travaillé la semaine précédente. Que demander de plus ?

Grâce, notamment à Evernote, Twitter a été un support pour un travail de géométrie. Nous avons échangé sur des méthodes et les outils pour tracer un triangle équilatéral pour enfin publier notre plan de construction.

 

De même pour la langue vivante. Nous avons pu échanger avec la classe de 6e de Ghislain Dominé.

Ouverture et échange

Grâce à Twitter, nous pouvons communiquer hors de la sphère de l’école, nous interroger. Nous faisons régulièrement des recherches encyclopédiques lorsque d’autres classes soulèvent des questions. Nous regardons également régulièrement les cartes pour voir d’où nous écrivent ces classes.

Vivement la deuxième période !

Je vous laisse observer des morceaux choisis et vous abonner à la classe (si ce n’est pas déjà fait) pour en voir plus.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s