Évaluation auto-gérée et plan de travail : 3ème année, nouvelle mouture

Par défaut

Capture d’écran 2013-07-23 à 10.37.55
Je vous ai déjà parlé de l’évaluation auto-gérée et des plans de travail ici et . Cela fait maintenant 2 ans que je fonctionne ainsi. L’heure est au bilan et aussi aux améliorations.
Dans l’ensemble, cette démarche a énormément apporté au quotidien de la classe et j’aurais un mal fou à faire autrement maintenant. Le simple fait d’avoir des objectifs visibles et clairement identifiables donne aux enfant une motivation ainsi que des repères précis sur son travail et sur ses connaissances. « À la fin de la période, il faudra que je sache faire ça… ». En ça, le plan de travail fait réellement des merveilles.
Le système d’essais est également un des aspects qui, à mon sens, permet une ambiance de classe beaucoup plus saine. Pas d’évaluation sanction, mais une envie de réussir qui se ressent fortement. Enfin, les parents d’élèves apprécient également beaucoup le côté lisible du PDT.
Parfait le système ? Pas tout à fait. Comme pour toutes les méthodes, il reste certains écueils que je vais tenter d’enrayer cette nouvelle année.
La plupart des élèves se gèrent plutôt bien sans que j’ai besoin d’intervenir, mais certains, bien entendu, ont un degré d’autonomie moindre et parfois se sont retrouvés avec beaucoup d’évaluations à passer les 2 dernières semaines d’une période. Je souhaite vraiment éviter ça cette année, et repartir plus efficacement les évaluations.

Après quelques bonnes lectures cet été, j’ai décidé de moduler mon PDT en 2 parties. Je conserve le PDT périodique qui est un très bon indicateur général de l’état des acquis de l’élève sur la période, mais je lui ajourerai à la rentrée une déclinaison hebdomadaire.

Capture d’écran 2013-07-19 à 14.34.45
Chaque début de semaine, les élèves devront choisir au minimum 5 items du PDT qu’il devront valider et les reporteront dans ce nouveau tableau. Cela me permettra de guider les moins autonomes en les aidant à choisir. Sur les conseil de Sylvain Connac, j’y intègre également un degré d’autonomie et un bilan hebdomadaire.
Enfin, dernière modification que j’ai initiée en fin d’année dernière : la notion d’expert. J’ai simplement regroupé les items en fonction des champs disciplinaires. Quand tous les items « conjugaison » (par exemple) sont validés, on est « expert en conjugaison » et donc un référent pour les autres.
J’ai également intégré des plages de « Travail personnel » à mon emploi du temps qui serviront de créneaux officiels pour les évaluations du PDT mais pas seulement… Mais ça, je vous le raconterai dans un prochain billet…

3 réflexions sur “Évaluation auto-gérée et plan de travail : 3ème année, nouvelle mouture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s