Pourquoi je raccroche la tablette (ou presque)

Par défaut

Quoi ??? Le numérique et toi c’est fini ???

Non, bien au contraire. Dans ma quête d’optimisation de mon job, se pose nécessairement la question des outils. Trop nombreux ils deviennent des poids potentiels. Et pour les outils numériques, cela signifie des câbles, des chargeurs en plus, des sauvegardes supplémentaires bref, je me suis dit que si j’avais la possibilité de limiter leur nombre, mon rendement serait accru. Pour simplifier tout ça, j’ai expérimenté plusieurs possibilités.

Supprimer l’ordinateur ?

Dans un premier temps, j’ai voulu essayer de me passer d’ordinateur. Cela a donné lieu à une série d’articles sur ce même blog. J’ai même passé un mois sans ordinateur pour aller au bout de la réflexion. Bilan : c’est possible de se passer d’un ordinateur (surtout que maintenant on peut enfin stocker toutes ses photos sur iCloud) mais il restait des tâches que je ne pouvais exécuter efficacement que sur ce fameux ordinateur, notamment le montage de vidéos HD (possible sur tablette, mais moins évident). Et même s’il est possible de tout faire sur tablette, et bien j’avoue que mes petits doigts se sentent plus agiles sur un clavier et un trackpad.

L’ordinateur n’était donc pas la machine à éliminer.

Supprimer le Smartphone ?

J’ai bien pensé quelques temps me passer de smartphone. Et à la limite si tout mes contacts avaient eu des tablettes, ou autre appareils mobiles intelligents, ça aurait pu être possible. Seulement voilà, parmi mes proches certains sont restés assez éloignés des nouvelles technologies. Cela voulait dire aussi se passer de GPS et autres petites applications du quotidien vraiment pratiques. Il me paraissait donc difficile de me passer de téléphone.

Supprimer la tablette ?

Inconcevable : c’est mon outil de travail en classe, je l’ai à la main en quasi-permanence, elle est super optimisée pour ce que j’en fais. Et pourtant… Parmi ces 3 outils c’est celui là que j’ai décidé de mettre au placard.

Ce qui m’a fait changer d’avis c’est un segment d’appareil mobile bien particulier qu’on appelle les phablettes (contraction de phone et tablette), qui est donc, pour faire simple, un gros smartphone. J’ai donc opté pour un de ces objets nomades (compatible avec mon installation de classe).

Résultat des comptes, je projète de la même manière mes supports de travail sur le vidéoprojecteur, j’ai toute les apps à disposition (sauf adobe Voice, mais vu que ce sont mes élèves qui l’utilisent et pas moi ça n’est pas problématique), j’imprime ce dont j’ai besoin, je filme, je photographie, j’ai accès à mes livres numériques, mes fiches, mes documents, exactement comme avec ma tablette. Je crée à partir de mon ordinateur, je consulte, j’annote, je modifie sur la phablette.

Au final, c’est quand même une économie certaine puisque j’ai supprimé l’une des catégories d’outils que j’utilise au quotidien (même si l’espace de stockage sur la phablette a un coût). C’est aussi, un appareil à charger en moins (et croyez moi, franchement c’est un aspect important). Et puis ce n’est jamais qu’une petite tablette (mais qui téléphone aussi, elle). Pour avoir eu une Nexus 7″, on n’est pas vraiment loin en terme d’utilisation de l’écran.

Par contre c’est pour mon travail à moi hein. Mes élèves vont continuer d’utiliser des tablettes en classe bien évidemment. 😉

8 réflexions sur “Pourquoi je raccroche la tablette (ou presque)

  1. Hello François

    On en revient à la problématique constante de la révolution numérique : l’accès au contenu et sa création.
    Le matériel évolue vite (quoi que les phablettes ce ne soit pas vraiment nouveau) et de temps en temps une petite remise en question de son organisation personnelle s’impose.
    Du moins chez ceux qui acceptent de se remettre en question chaque matin 🙂
    Le smartphone est bien plus qu’un objet-marketing inutile et futile. Il est l’élément le plus important de la révolution que nous vivons, parce qu’il nous permet de mettre tout le savoir de l’humanité dans notre poche. Et d’y accéder en touchant une petite vitre…

  2. Bonjour,

    Vous avez plus fusionné le téléphone avec la tablette que supprimé l’un des deux on dirait 🙂
    Personnellement, quand mon PC a rendu l’âme, j’ai opté pour un hybride (une surface pro 3) et là du coup c’est une autre fusion mais qui marche bien aussi !… par contre le prix est un peu élevé j’avoue.

    Cordialement,
    Angéla

  3. Tu veux dire de remplacer les tablettes par des smartphones ? Pas évident. Ne serait-ce qu’en terme de coût. Des tablettes 7 pouces (iPad mini ou Nexus 7) restent moins chères et plus performantes que des smartphones au même prix. Après il y a le BYOD, mais à l’âge de mes élèves ça parait compliqué.

  4. Seb A

    Je découvre votre site et il fait naître pas mal d’interrogations chez moi. Je m’intéresse beaucoup à l’informatique et pourtant j’ai beaucoup de mal à voir l’intérêt de la tablette à l’école primaire… De plus il est difficile de s’équiper dans les écoles si on ne peut pas vendre leur utilité à la mairie. Quelles applications utilisez-vous et pourquoi la tablette plutôt que l’ordinateur portable ?

  5. Seb A

    Oubliez le commentaire précédent… Je viens de voir la vidéo sur la tablette à l’école… Et la catégorie tablette à l’école (besoin de lunettes…). Bonne continuation !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s