Mais c’est quoi le coding à l’école ?

Par défaut

Programmation, codage ou encore coding à l’école : on en parle beaucoup mais le concept reste flou. Le pourquoi, le comment : parlons-en.

Comme la grande majorité des enseignants, je n’ai pas étudié la programmation dans mon parcours scolaire, or depuis plusieurs mois (voire années) on entend parler d’intégrer l’apprentissage du codage et de la programmation informatique à l’école. Qu’on soit bien d’accord, je ne suis pas programmeur. J’ai néanmoins dû travailler, au cours des dernières semaines, à l’implémentation du coding dans les programmes de mon école. Il a bien fallu se pencher sur le sujet et j’avoue avoir été agréablement surpris

Qu’est-ce que c’est ?

Il y a quelques jours, je lisais un article sur un site technophile. Il était question d’enfants travaillant sur des tablettes pour le projet #HourOfCode. Les commentaires s’en donnaient à coeur joie. « On peut pas programmer sur une tablette etc… ». Et là, je me suis dit que la majorité des gens se prenaient les pieds dans le tapis, un peu comme j’avais pu le faire au début. Qu’on se le dise, on peut coder sur un cahier, avec des cartes à jouer, bref, c’est un faux débat.

Le coding à l’école ce n’a, en aucun cas, l’apprentissage d’un langage de programmation (langage C, Python, Swift) comme objectif final. On ne va pas apprendre à nos élèves à devenir des programmeurs. Peut-être est-ce la dénomination qui fait penser qu’on pourrait avoir comme objectif de leur faire aligner des lignes de codes, mais ça n’est pas le cas.

On pourrait aussi se dire : encore une nouvelle matière ? Mais on le fait quand le reste ? Là encore, la manière dont les choses sont présentées peut porter à confusion. La programmation est un levier pour travailler sur des notions du programme, pas une notion en soit.

Le coding, c’est tout simplement un travail de logique, de prévision et d’anticipation. Parler à la machine afin qu’elle fasse ce que l’on souhaite. On le faisait déjà avec nos bonne vieilles calculatrices. Ca revient à faire prendre du l’élève du recul sur ses pratiques numériques, les anticiper et les prévoir (il y a même des exercices dans ce bon vieux Cap Maths qui sont du coding sur papier : oui oui).

Pourquoi ?

On le dit souvent, mais la majeure partie des métiers que feront nos élèves n’existent pas encore. D’où la nécessité de leur permettre d’avoir du recul et de leur permettre d’être actifs face aux outils numériques. Parce que oui, au train où vont les choses, on peut affirmer, à de rares exceptions près, qu’il devront se servir d’outils numériques pour leurs futurs jobs. Encore une fois, l’objectif n’est pas de faire des petits programmeurs mais de leur montrer la logique de programmation, pour mieux comprendre les environnements numériques et en faire le meilleur usage possible.

Comment ?

Alors comment ? Et bien déjà la première chose, c’est de penser le coding comme un levier dans les apprentissages des notions fondamentales. Se situer et se déplacer sur un quadrillage par exemple : rien de plus traditionnel. Et si on se servait d’un Bee Bot par exemple ? Amener le robot à se déplacer selon un certain parcours jusqu’à un point donné, en complexifiant le parcours petit à petit. En voilà un bon levier pédagogique, de la manipulation physique et de l’abstraction. Ecrire un programme de déplacement sur papier et anticiper le point d’arrivée : un travail d’abstraction par excellence.

Il y a également des applications comme Scratch qui permettront, par exemple de réaliser un film d’animation à partir d’un projet d’écriture ou d’une lecture suivie. Là encore il s’agira de dire à la machine ce qu’on veut qu’elle fasse. On passera par des phases de prévisions (storyboard par exemple) puis de mise en pratique avec la résolution de problèmes concrets.

Le possibilités n’ont de limites que l’imagination des enseignants et des élèves.

Conclusion

En conclusion, je ne vais pas faire une liste des sites ou matériel qui permettent d’intégrer la programmation aux apprentissages à l’école primaire (ce n’est pas l’objectif de cet article) mais j’espère avoir enlevé un peu de flou sur les enjeux de cette intégration. Pour qu’elle soit réussie, je pense qu’il faudra vraiment garder en tête qu’il ne s’agit pas d’une nouvelle discipline. Il faudrait pas tomber dans l’écueil de « l’informatique » devenue un cours d’ordinateur il y a quelques années, mais bel et bien prendre le coding comme un nouveau levier pédagogique. Un levier qui rendra sûrement de gros services à nos élèves dans leur avenir professionnel numérique.

3 réflexions sur “Mais c’est quoi le coding à l’école ?

  1. Carole T

    Merci pour cet article…le Coding aussi me fait réfléchir…avant d’être enseignante j’étais informaticienne et j’ai fait des études en informatique dont (et surtout) l’algorithmique qui est de la programmation sur papier, avant de coder ..c’est toute la structure du programme avant de l’écrire sur l’ordinateur…donc avoir toute une pensée de logique des événements, de leurs imbrications,etc…et je ne voyais pas la relation avec ce qui est demandé dans les programmes..j’ai le problème inverse…je vois le but final futur ( algorithme, programmation) et comment l’adapter aux eleves sans bien sûr tomber dans la programmation pure…en fait c’est juste une histoire de logique et d’agencement des événements…comme l’écriture d’une histoire par ex…ou des cases tête comme le concours Castor Junior…
    Merci pour tout ton travail François.
    Carole T.

  2. C’est exactement ce dont je parlais sur Twitter. Le plus important c’est l’algorithme. Qui est déjà un peu partout dans les programmes et compétences, mais de façon trop implicite jusqu’à maintenant. Le « coding » c’est le passage de l’algorithme au programme. Cela permet de donner corps aux idées, mais cela ne remplace pas l’idée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s