Le #photoproblème : Tâche complexe et levier mathématique

Par défaut

Depuis la période 2, mes élèves réalisent des #photoproblèmes sur Twitter (voir twittclasse).

La consigne est simple, les élèves doivent proposer aux autres classes des problèmes mathématiques agrémentés d’une photo représentant la situation problème.

Alors, enfonçons les portes ouvertes, très souvent les réponses sont dans la photo, donc il est très facile pour les autres classes de trouver la réponse. Mais ça finalement, ce n’est pas très grave. Le fait de proposer un défi à des personnes extérieures représente un moteur, et donne un sens à la production (en plus de l’enjeu communicatif).

Mais il en va tout autrement pour les élèves qui produisent le #photoproblème. La production est complexe et surtout, avant de publier le tweet, la solution doit être trouvée afin de pouvoir répondre si l’on nous fait des propositions. Il s’agit, pour les élèves, de construire physiquement un situation problème et d’en trouver la solution. Une autre méthode consiste à partir de la solution (qui peut être erronée) et de la vérifier par une construction physique. Dans les 2 cas, le concept en sort , la plupart du temps, renforcé.

Voici 2 exemples simples.

Avec les CE2, nous abordons la notion de partage qui servira de base à la technique opératoire de la division. Lors d’une séance de découverte, nous avons abordé des proposition du type « Dans tel nombre, combien y a -t-il de paquets de tant ? »

Séance suivante : je demande aux élèves de produire un #photoproblème qui réponde au même schéma. Généralement je propose aux élèves de travailler en binômes.

Voici quelques exemples de productions :

Evernote Camera Roll 20140304 185318

Evernote Camera Roll 20140304 185333
Le support visuel permet de rendre le concept (très abstrait) de partage beaucoup plus concret.

J’ai procédé de la même façon avec mes CE1 lors de la période précédente pour la première approche de la multiplication grâce  par des additions répétées de mêmes quantités.

C’est une balise simple que je trouve vraiment efficace. Et surtout on peut la tourner à toutes les sauces et dans beaucoup de situations mathématiques

Journée numérique du 23 janvier 2013

Par défaut

Capture d’écran 2013-01-18 à 22.16.43

 

Le 23 janvier prochain (mercredi) se tiendra, à Hendaye, une journée numérique organisée par le CRDP Aquitaine et le le conseil général des Pyrénées Atlantiques.

Je vous laisse regarder le programme.

N’hésitez pas à vous inscrire à cette journée. Tous les détails sont expliqué sur leur site. (Pour les gens du 64 il y a des navettes prévues).

Au programme : des conférences et le matin et des ateliers l’après midi. Yann Houry viendra d’ailleurs y parler de ses manuels numériques sur iPad.

J’y animerai également, l’après midi, un atelier sur l’utilisation des tablettes à l’école primaire et un autre sur les Twittclasses.

Dossier sur l’école numérique dans le magazine la classe (suite)

Par défaut

Capture d’écran 2013-01-15 à 19.05.10

Je vous en parlais il y a quelques semaines, le magazine « La classe » du mois de janvier contient un gros dossier sur le numérique avec notamment les témoignages de Jean Roch Masson et des collègues Eklaprofs. Il parle aussi de votre blog pédagogeek préféré, des tablettes et des twittclasses !

Voici le dossier entier à télécharger au format PDF !

Bonne lecture !

Dans le numéro de janvier du magazine « La Classe »…

Par défaut

Capture d’écran 2012-12-19 à 15.43.37

Bonjour les amis.

Dans le numéro de janvier du magazine « La Classe » vous trouverez un dossier sur l’école du numérique (en kiosque depuis aujourd’hui). On y parle des tweets des classes d’Alex Acou et de Jean-Roch Masson, mais aussi de ceux de mes élèves ainsi que de l’expérience des tablettes dans ma classe.

Bonne lecture !

Un « retweet » pas comme les autres… #EcoleNumerique

Par défaut

Capture d’écran 2012-12-15 à 08.59.30

Jeudi se tenait une conférence dont j’attendais beaucoup, celle sur la stratégie que souhaite adopter Vincent Peillon, ministre de l’Éducation, sur l’école numérique. Étant fortement convaincu (c’est un euphémisme) de la plus value fantastique qu’apporte le numérique à l’école, j’étais en accord avec de nombreux points évoqués. On pourra débattre sur la faisabilité de ce plan, mais il n’empêche, que même s’il est un brin utopiste, il colle vraiment avec ma façon de voir l’école de demain.  Lire la suite