La chaîne YouTube fait peau neuve

Par défaut

Capture d’écran 2016-05-30 à 10.26.31.png

Salut à tous, il y a de plus en plus de vidéos sur le blog alors que je me suis dit que j’allais soigner un peu plus l’aspect de la chaîne YouTube.

Sur cette chaîne vous trouverez :

  • Des capsules pour les élèves (niveau CE1 CE2)
  • Des tutos pour Windows, iOS (et prochainement Android)
  • Des petites vidéos humoristiques

N’hésitez surtout pas à vous abonner à la chaîne pour ne rien rater (je publie d’abord sur Youtube avant le blog)

Bon visionnage !

[Edit] Adobe Voice enfin dispo sur toutes les plateformes (et change de nom) !

Capture d’écran 2016-05-19 à 09.17.55
Par défaut

 

Ca fait longtemps qu’on l’attendait, Adobe Voice (qui change de nom et devient Adobe Spark Video) est enfin dispo sur (presque) toutes les plateformes.

Auparavant ce service n’était dispo que sous la forme d’une app exclusivement réservée à iOS et les utilisateurs Windows, Mac, Android ou Chromebook pouvaient se brosser.

Le préjudice est réparé puisque Adobe vient de sortir une version web de son service à tester ici. Comme toujours le service est gratuit, il faudra juste créer un compte Adobe.

Sur Android c’est un peu plus compliqué, il faudra cocher la case « version ordinateur » dans Chrome (merci @L3st4t).

Mais vous pourrez donc créer des capsules sur n’importe quel appareil depuis votre navigateur internet !

La webapp Adobe Spark Video est accompagnée de 2 autres webapps pour former une suite. Je vous laisse les découvrir dans cette vidéo de Nicolas Olivier (@nicoguitare).

A vos capsules !

Mieux que l’innovation, la vulgarisation…

IMG_0294
Par défaut

J’ai enfin le temps de poser un peu mes réflexions du moment. N’étant plus en classe cette fin d’année, je me régale de lire les expérimentations et autres innovations d’enseignants exceptionnels sur Twitter ou les blogs que je suis. Toute la partie coding me plait énormément (première chose que je ferai quand je retournerai en classe).

Cet esprit d’innovation, il est fondamentalement nécessaire et je trouve le travail de mes collègues passionnant. Néanmoins, il y a un autre aspect, moins visible et moins « waouh » qu’on a tendance à oublier.

Je rencontre beaucoup d’enseignants et je fais des formations à des collègues qui viennent d’être équipés en tablettes et c’est là que je tique un peu. Il y a un tel décalage entre le #défidrone ou la #Twictée et ce que je vois au quotidien que ça me fait me questionner.

Les enseignants que je forme, sont pour la plupart tellement loin de ça. Comprenez moi bien, ce n’est absolument pas un jugement de valeur de ma part. Loin de moi l’idée de penser qu’un bon prof utilise forcément Twitter, des tablettes, Adobe Voice et des robots en classe. Je me dis que la culture numérique est encore très loin d’avoir envahi nos salles de cours.

Pire encore, les innovations hors de portée de la plupart des profs (encore une fois, c’est pas parce qu’ils sont bêtes ou incompétents hein) auraient tendance à bloquer pas mal de collègues. « J’y arriverai jamais », »T’imagines le temps que ça prend », « Ouais mais lui c’est un geek, moi j’y connais rien ».

C’est donc là qu’est tout le problème, il faut innover, c’est indispensable. Mais il faut raccrocher les wagons également, penser à des usages transposables, accessibles, simples. Bref à de la formation et de l’acculturation numérique.

Etant arrivé un peu à mon maximum question innovation (et encore je ne me suis jamais considéré comme innovant mais ça c’est autre chose) j’ai envie de me concentrer sur ce point : vulgariser le numérique, essayer de montrer des choses simples mais qui changent fondamentalement la façon de voir l’enseignement. Pas un numérique omniprésent, un numérique « au service de ». L’outil n’étant finalement qu’accessoire, et la pédagogie et l’acquisition des savoirs, le but.

Alors il va falloir casser des légendes urbaines et autres fantasmes sur le numérique, rassurer, expliquer, prendre les choses les unes après les autres et commencer par le commencement.  Déjà simplement répondre à cette question qui peux paraitre simple mais pourtant si complexe « Pourquoi je devrais utiliser des outils numériques dans ma classe ? », « Pourquoi faire ? »… Parce qu’on en est encore là pour beaucoup de personnel enseignant. Par défaut de formation ou par transmission de fantasmes, il faudra comprendre les raisons de cette non adoption et avancer en s’appuyant sur les projets des enseignants, ne pas stigmatiser non plus mais accompagner.